Le guide pour tout savoir sur la prime isolation

La prime isolation est une aide financière dont le dispositif a été initié par l’Etat. Son attribution est régie par certaines conditions spécifiques et son montant varie selon l’installation réalisée. La prime isolation, qu’est-ce que c’est ? Pouvez-vous prétendre à cette aide financière ? Ce guide vous explique comment prétendre à la prime et sous quelles conditions. Suivez le guide.

Prime pour isolation thermique : une aide indispensable pour vos travaux

Les travaux de rénovation énergétique deviennent à l’heure actuelle indispensables pour les logements anciens ou très anciens. Pourquoi ? Tout simplement parce que les déperditions thermiques sur ce genre d’habitations sont très importantes. Le toit notamment mais également les murs, les fenêtres et les planchers sont responsables de plus de 40% de pertes énergétiques cumulées.

Pour tous (et notamment les foyers les plus démunis), l’augmentation de la facture de chauffage qui s’en ressent entraîne des conséquences désastreuses. Aussi, l’impact d’une surconsommation énergétique sur l’environnement est très négatif. Mais réaliser des travaux de rénovation coûte cher ! Dans ce contexte, bénéficier d’une prime énergie CEE peut réellement faire la différence.

Subvention isolation thermique : toute l'isolation de votre habitation à prix réduit

La prime énergie attribuée à votre foyer sera calculée en fonction des caractéristiques de votre isolation. Plus celle-ci est performante, plus le montant de votre prime sera élevé ! La prime s’adapte à tous types de travaux d’isolation :

Isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Ces deux modes d’isolation sont tous deux très performants mais impliquent des chantiers d’ampleur différente.

Remplacement des fenêtres par du double vitrage à isolation renforcée, par exemple. L’ajout de triple vitrage ou d’un vitrage feuilleté est également envisageable selon vos besoins et votre budget.

Isolation de la toiture et des combles perdus et / ou aménageables. Ici, plus de 30% de pertes de chaleur sont susceptibles d’être constatées.
Isolation des planchers sur cave ou vide sanitaire. Ici, on parle de l’isolation des « planchers bas », séparant la partie habitable de la partie « non chauffée ». Selon les caractéristiques du vide sanitaire ou de la cave, l’isolation à effectuer est différente.

Chaque type d’isolation, des conditions de performance sont exigées. Autrement dit, si votre isolation n’est pas suffisamment performante, vous n’aurez pas le droit de percevoir une prime énergie. C’est le principe ! Tous les critères de performance des différents types d’isolation sont rassemblés dans des « fiches d’opération ». Ci-dessous, nous décryptons ces critères pour ce qui est de l’isolation de la toiture et celle des murs. Ces deux parties de l’habitation sont celles sujettes au plus de ponts thermiques. Leur isolation parfaite est donc indispensable pour assurer votre confort thermique tout au long de l’année et également pour réaliser des économies d’énergie. Votre portefeuille et l’environnement vous diront merci !

Prime toiture : quelles conditions ?

L’isolation de la toiture peut être réalisée en intérieur comme en extérieur (technique du sarking). Dans le second cas, le professionnel ou l’entreprise recouvre la toiture d’une sorte d’enveloppe isolante, une véritable seconde peau qui évite à la fois les pertes de chaleur et la dégradation de la toiture. C’est l’idéal lorsqu’un ravalement est nécessaire, notamment. La prime toiture est acquise dès lors que vous vous adressez à un professionnel RGE dont la certification est valide et que vous respectez un critère de performance de 6 m².K/W minimum. Pour atteindre cette performance, le choix de l’isolant est primordial. Échangez avec votre artisan à ce sujet.

Prime isolation des murs

Les murs constituent le deuxième pôle de déperdition énergétique dans un logement. Leur isolation est donc primordiale ! Tout comme pour la toiture, l’isolation des murs se réalise principalement en intérieur. Une isolation extérieure peut toutefois être envisagée si le budget et le délai le permettent. Peu importe la méthode d’isolation choisie, la résistance thermique de l’installation doit atteindre 3,7 m².K/W au minimum. Les autres caractéristiques d’éligibilité sont décrites dans la fiche d’opération BAR-EN-102.

Prime pour isoler sa maison : un dispositif reposant sur les CEE

Les certificats économie d’énergie sont à l’origine de la prime énergie. En fait, à chaque travaux de rénovation de votre isolation, vous percevez un certain nombre de cee isolation en échange. Ceux-ci indiquent en fait le montant d’économies d’énergie que votre nouvelle installation vous permet de réaliser. Si votre isolation est très performante (c’est-à-dire qu’elle permet à votre habitation d’être bien moins énergivore), vous recevez donc beaucoup de CEE. Vous pouvez ensuite vendre vos CEE contre une prime énergie. Cet échange se fait via un fournisseur d’énergie ou une grande surface de votre choix, via signature d’un contrat CEE. Les fournisseurs d’énergie et sociétés tiers participant à ce dispositif ont l’obligation de mettre en avant leurs offres CEE sur leur site internet. Comparez avant de souscrire à l’une d’elles ! Le montant de la prime CEE peut varier selon les conditions imposées par chaque acteur.

L’isolation à 1 euro : similaire à l’aide isolation CEE ?

L’isolation 1 euro est envisageable depuis quelques années seulement, du fait du Pacte Energie Solidarité. Le principe est simple : pour les ménages les plus modestes, une isolation à 1 euros vous permet de n’avancer qu’un euro pour vos travaux d’isolation. Les travaux sont réalisés de la même façon que dans le cadre du dispositif CEE et selon les mêmes conditions d’éligibilité. Un artisan RGE (ou une entreprise) intervient sur le chantier dans le cadre d’une visite préalable. Celle-ci a vocation à déterminer la faisabilité de l’ouvrage. Puis, les travaux sont réalisés dans le respect des dernières normes.

Les ménages aux revenus supérieurs ne sont pas concernés par cette offre. Ils peuvent en revanche percevoir la prime énergie CEE ou « Coup de Pouce Energie » d’un montant standard. Celle-ci s’élève généralement à plus ou moins 20 € / m² d’isolant posé contre 30 € / m² d’isolant posé pour la prime Coup de Pouce Isolation « bonifiée ».

Vous l’aurez compris : la prime isolation CEE est une aubaine pour tout particulier souhaitant maîtriser ses consommations énergétiques. Une prime bonifiée peut être attribuée pour les revenus modestes. Ceux-ci peuvent même obtenir leur isolation rge pour un euro seulement ! Finalement quel que soit votre contexte, vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous lancer. A vous de jouer !