Prime cee isolation : la subvention de tous vos travaux

Qui n’a pas rêvé de réduire le coût de ses travaux d’isolation ? Après tout, ceux-ci font partie des plus onéreux dans le cadre d’une rénovation énergétique. Depuis quelques années déjà, vous pouvez prétendre sans conditions de ressources à une prime cee isolation. Comment ça marche ? Nous parlerons des cee isolation et de leur rôle. Nous vous expliquerons aussi comment bénéficier concrètement de cette subvention.

Vue d’ensemble de la prime cee isolation

La prime CEE (Certificats Economie d’Energie) et plus généralement, le dispositif CEE, ont été mis en place en 2005 en France. Ce dispositif a vocation à aider le gouvernement dans l’atteinte de ses objectifs de transition énergétique. Depuis 2005, le gouvernement a décrété l’obligation des fournisseurs / revendeurs d’énergie français à réaliser des économies d’énergie. A chaque opération de rénovation énergétique leur est attribué des CEE, dont le montant varie selon la qualité de l’installation réalisée. Ainsi, des objectifs triannuels d’économies d’énergie sont fixés pour ces « obligés » de l’Etat.

Pour remplir ces objectifs, plusieurs solutions pour l’entreprise. L’une est de réaliser soit même des économies. La seconde, de participer financièrement à des opérations liées à la transition énergétique. Enfin, une troisième option est de racheter les CEE acquis par les particuliers français lors de leurs travaux d’isolation. En contrepartie, les acteurs de l’énergie s’engagent à leur verser une prime CEE isolation.

Prime isolation CEE : conditions d’éligibilité et démarches

Prime C2E : conditions d’attribution

Pour vendre vos CEE et bénéficier de votre prime, il faudra procéder à une isolation performante. Le gouvernement fixe notamment un critère de résistance thermique, une sorte de palier minimum. Ce palier sert à attester de la performance de votre installation. Le but ? Permettre à votre logement d’être plus économe en énergie, au maximum. En matière de combles, R doit être supérieure ou égale à 6 m² K/W. Cette valeur passe à 3 m² K/W pour les planchers bas et 4,5 m² K/W pour la toiture-terrasse, par exemple. Des fiches officielles « standard » par opération sont disponibles en ligne et précisent ces critères de performance.

Outre le critère de performance, il vous faut réaliser vos travaux avec des professionnels RGE uniquement. Leur label est signe de qualité et leurs compétences sont reconnues par l’Etat en matière de rénovation énergétique. La liste des artisans et entreprises labellisés est disponible gratuitement sur le site Faire.fr.

Enfin, vous devrez entamer des travaux sur un logement datant de plus de 2 ans, situé en France.

Démarches d’obtention de la prime énergie

Il est très simple de demander une prime énergie. Commencez par vérifier que vos travaux sont éligibles en consultant la fiche d’opération associée. Contactez ensuite le fournisseur d’énergie de votre choix en répondant à l’une de ses « offres prime énergie ». Certaines grandes surfaces et entreprises tiers sont également habilitées à vous verser une prime énergie. Leurs offres diffèrent notamment en matière de versement de la subvention : virement bancaire, bons d’achat, chèque… ? Choisissez un et un seul fournisseur auprès duquel vous vous engagez à vendre vos CEE. Une fois contractualisé, vous pouvez envisager les étapes suivantes.

Sélectionnez un professionnel RGE pour vos travaux. Le premier devis lié aux travaux doit absolument être signé après la signature de votre contrat CEE. Réalisez ensuite les travaux, aux dernières normes. Conservez l’ensemble des documents associés : devis, bons de commande, factures.

Après travaux, envoyez votre dossier de candidature complet à votre fournisseur d’énergie partenaire qui se chargera de le valider. Celui-ci contient en fait l’ensemble des pièces servant à attester de la performance de votre installation : type de matériaux, surface isolée… Une attestation sur l’honneur vient compléter ce dossier. Elle atteste notamment de la qualité « RGE » du professionnel ayant réalisé l’isolation.

Une fois ces étapes effectuées, le tour est joué ! Votre prime énergie CEE vous parvient sous 1 à 2 mois comme spécifié dans votre contrat.

Prime cee pour isolation : montants de la prime standard et bonifiée

Le montant de votre prime CEE isolation dépend du type d’isolation effectuée, de votre zone géographique d’habitation ou encore de la surface d’isolant couverte. Décryptons ces critères.

Montant prime CEE : combien allez-vous toucher ?

En matière de prime énergie, la principale chose à retenir est la suivante : plus votre installation améliore la performance énergétique de votre habitation, plus vous obtiendrez de CEE. Plus vous obtenez de CEE, plus votre prime C2E sera importante. Pour déterminer le montant de CEE (en kWh cumac), l’Etat prend notamment en compte votre zone géographique d’habitation : H1, H2 et H3. La zone H1 correspond aux zones froides de France (Nord, Est par exemple). Ici, les économies d’énergie générées par une nouvelle isolation seront plus élevées qu’en zone chaude où le besoin en chauffage est d’ores et déjà minime. Ainsi, vous toucherez vraisemblablement une prime plus élevée si votre habitation se situe en zone H1 et H2.

Pour savoir combien vous pouvez toucher, sachez qu’il est possible de réaliser une simulation en ligne sur le site des différents fournisseurs et revendeurs d’énergie. Le montant définitif de prime sera également indiqué dans votre contrat CEE : pas de mauvaise surprise à la fin de vos travaux !

Prime C2E : une aide supplémentaire dédiée aux revenus modestes

Le dispositif CEE s’adresse dans sa version « standard » à l’ensemble des foyers français. Toutefois, il évolue quelque peu pour s’adapter aux ménages en situation de précarité énergétique (ou à très faibles revenus). Pour ces derniers, le montant des CEE attribués pour les travaux d’isolation sont nettement supérieurs. La prime énergie l’est donc aussi. Dans le cadre du Pacte Energie Solidarité, l’isolation des combles perdus ou du vide sanitaire peut même être réalisée pour 1 euro seulement ! Il faudra alors se rapprocher du groupe Effy, signataire de la charte Faire.fr. Le groupe dispose d’un panel de professionnels qualifiés et habilités à réaliser cette isolation. Il serait dommage de ne pas profiter de ces options.

La prime CEE vous offre l’opportunité sans précédent de réduire le montant de vos travaux d’isolation de façon drastique. Vous savez maintenant comment faire pour en bénéficier et sous quelles conditions. A vous de jouer !